Félicitations ! Vous avez (enfin ?!) décidé de sauter le pas. Si vous avez « transitionné » pour une courte période ou pas du tout, vous vous êtes probablement retrouvée avec une coupe qu’on a l’habitude d’appeler « à la garçonne ».

De ce fait, vous avez dû faire comme moi, et tant d’autres, à l’époque, pensant bien faire en vous jetant sur toutes les informations que vous voyez et en prenant pour argent comptant tous les conseils qui arrivent.

Je sais, quand on en est à ce stade, on ne rêve que d’une chose : avoir un bel afro avec des cheveux longs au vent. Mais croyez-moi, ce stade de cheveux très courts est un stade que vous devez apprécier à sa juste valeur tout simplement car a)les soins ne vous prendront pas beaucoup de temps ; b)vous n’aurez pas à vous soucier du rétrécissement des cheveux au contact de l’humidité et ainsi pourrez les humidifier sans crainte ; c)coiffer vos cheveux courts sera très simple avec des techniques de « wash & go » et de coiffures rapides pour profiter de vos cheveux courts.

Voici les 6 principes basées sur ma propre expérience que je vous conseille de suivre après votre « big chop » :

1. Créer une routine adaptée à vos cheveux :
Une routine adaptée équivaut à une routine SIMPLE avec les BONS GESTES et surtout REGULIERE et CONSISTANTE.

Une routine consistante et simple permet de suivre les étapes ci-après pour prendre soin de vos cheveux, les nourrir, les protéger et surtout leur permettre de pousser : faire un bain d’huile d’1h de temps ; laver vos cheveux au moins une fois par semaine ; faire un soin protéiné au moins une fois par mois ; poser un masque profond pour les hydrater 1 fois toutes les 2 semaines et hydrater vos cheveux en fonctions de leurs besoins (pour les cheveux aussi courts, je conseille tous les 2 jours au moins si ce n’est chaque jour). Dans votre routine, faites attention à intégrer l’utilisation du bonnet ou du foulard en satin pour protéger vos cheveux.

N’oubliez pas ! Votre routine doit être suivie telle quelle et de temps en temps adaptée aux besoins de vos cheveux pour que vous puissiez voir les résultats. A ce stade, le plus c’est simple, le mieux c’est !

2. Ne pas faire de fixation sur la pousse :
Souvent, quand les cheveux sont courts, nous sommes découragées car nous ne voyons pas forcément leur pousse assez vite. N’oublions pas que les cheveux crépus ont cette particularité de pousser en spirale (ce qui d’ailleurs fait leur beauté). Du coup, avant que vous ne voyez la longueur des cheveux, ils ont déjà pas mal poussé mais de façon aplatie.
Je vous conseille de manger sainement et de beaucoup boire d’abord pour permettre à vos cheveux de pousser car ils poussent du dedans. Nos cheveux poussent entre 0,5 et 1,5 cm par mois étant entendu qu’on mange sainement, qu’on boive bien, qu’on ait les bons gestes et surtout qu’on ait une routine adaptée. Même si vos cheveux poussent lentement, ne vous inquiétez pas, vous y arriverez car le plus important est qu’ils poussent forts et sains.
Les cheveux poussent toujours et si vous vous rendez compte à un certain point qu’ils ne poussent plus, ceci veut simplement dire qu’ils poussent mais se cassent car il y a quelque chose que vous ne faites pas juste.

3. Faire attention aux conseils que vous recevez :
Quand vous devenez naturelle, votre instinct vous pousse à rechercher la communauté qui partage votre vision des cheveux naturels d’où le fait que vous allez chercher à faire partie dans les réseaux sociaux de groupes spécialisés sur les cheveux crépus, vous allez aussi forcément suivre des influenceuses qui vont vous donner des conseils. C’est bien car non seulement ça vous donne un sentiment d’appartenance à une cause mais vous y trouverez une motivation et des conseils supplémentaires pour continuer à vous occuper de vos cheveux.
Mais, tout conseil n’est pas bon à prendre donc il vous faudra beaucoup de discernement pour faire la part des choses car ce qui est bon pour les cheveux d’une tierce personne ne l’est pas forcément pour les vôtres. Un exemple tout simple sur les recettes faites maison, c’est qu’elles peuvent marcher très bien pour certains types de cheveux mais pas forcément pour vous.

4. Apprendre les bons gestes :
La façon dont vous manipulez vos cheveux définira à long terme la vitesse à laquelle ils pousseront. Ce point est très important mais malheureusement c’est un point très négligé. Manipuler les cheveux prend en compte plusieurs variables qui, si nous n’y faisons pas attention, peuvent ruiner à néant une bonne pousse. Je vous conseille, de ce fait, d’apprendre à prendre soin et coiffer vos cheveux par vous-mêmes car la patience que vous en aurez ne sera pas la même que la patience qu’une tierce personne en aura. N’hésitez pas à acheter des accessoires ciblés pour les coiffer vous-mêmes, non seulement vous y pendrez du plaisir mais vous apprendrez à mieux les connaitre et agir en conséquence.

De plus, le processus des soins de votre routine joue un rôle clé car vous manipulerez beaucoup vos cheveux durant vos soins. Soyez douces et patientes avec vos cheveux et surtout démêlez-les avec un démêlant pour éviter de les tirer.

5. Utiliser les bons produits :
Les bons produits pour vos cheveux sont les produits que vos cheveux vont certes aimer mais surtout ce sont les produits ayant des ingrédients que vos cheveux vont supporter. La liste des ingrédients que nos cheveux crépus n’aiment pas est longue et nous chez Shea’Biscus by Nita faisons très attention à ces ingrédients que nous bannissons de nos formules. Nos produits, sont de ce fait naturels.

6. Ne pas faire attention aux remarques négatives :
Gardez en tête que, peu importe votre type de cheveu, vos cheveux sont magnifiques, uniques et MAGIQUES et vous êtes belles avec. Portez-les avec fierté sans vous soucier des regards et remarques désobligeants car vous en aurez !

Merci de m’avoir lue. Vos commentaires sont comme un bon « thiebou djeun souwérr » (plat national du Sénégal ☺) pour moi alors n’hésitez pas.

Shea’Biscus est vôtre,
Nita

3 replies on “6 Pratiques indispensables à intégrer après votre « big chop »

  • @mbaarou

    Merci pour cet article ? Beaucoup sont obsédés par la pousse. Je pense même que cette obsession mêlée au stress, à la pression qu’elles se mettent et l’envie qu’elles ont en voyant d’autres vendeuses nappy avec des longs cheveux, tout ça peut contribuer au fait que les cheveux ne poussent pas. Il faut vivre son retour au naturel au maximum. C’est une acceptation de soi, pas une compétition de « qui aura les cheveux les plus longs »

    Mbarou (@mbaarou)

    Répondre
  • Sokhna

    Très intéressant et je me vois trop dans ce que tu expliques…
    Merci beaucoup pour le temps que tu prends pour nous.
    Bonne continuation

    Répondre
  • @mbaarou

    Merci pour cet article! Beaucoup
    sont obsédés par la pousse. Je pense
    même que cette obsession mêlée au
    stress, à la pression qu’elles se
    mettent et l’envie qu’elles ont en
    voyant d’autres vendeuses nappy
    avec des longs cheveux, tout ça peut
    contribuer au fait que les cheveux ne
    poussent pas. Il faut vivre son retour
    au naturel au maximum. C’est une
    acceptation de soi, pas une
    compétition de « qui aura les cheveux
    Les plus longs »

    Mbarou (@mbaarou)

    Répondre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *